Noir, Michel

Michel Noir a été maire de Lyon et président de la Communauté urbaine de Lyon de 1989 à 1995. Aussitôt élu, il fait venir à son cabinet un ancien permanent de la FRAPNA, Yves Verilhac. Celui-ci participe à la mise en place d’une « Mission de l’écologie urbaine ». Cette nouvelle dénomination s’impose à la fois à l’échelle intercommunale, et au sein de l’administration lyonnaise où elle succède au bureau d’hygiène, vieille institution fondée en 1890.

Michel Noir a participé à la construction d’une stratégie de promotion internationale de Lyon, symbolisée par le plan « Lumière » pour embellir la ville, et par la mise en chantier du centre de congrès et d’affaires de la « Cité internationale », entre le parc de la Tête d’Or et le Rhône. Il est critiqué par les militants occupés à contester l’urbanisation possible de la Feyssine, pour son soutien au périphérique nord de Lyon.



Exposition liée