Eau

La montée en puissance de la thématique environnementale doit beaucoup à l’inquiétude grandissante, dans les années 1960, pour les ressources en eau, tant en termes de quantité, qu’en termes de qualité.
Dès la fin des années 1950, un Secrétariat permanent pour l’étude des problèmes de l’eau (SPEPE) avait été créé. Il joue un rôle crucial dans la préparation de la loi du 16 décemmbre 1964. CElle-ci acte la création d’agences de bassin, calquées sur les grands réseaux hydrographiques français, qui seront chargées de lutter contre les pollutions, de prévenir les crues, et de préserver les ressources pour l’eau potable et l’irrigation. Différents décrets paraîtront jusqu’à la fin de la décennie pour l’organisation des différentes structures chargées des études ou de la répartition des financements. Ces derniers vont être partiellement alimentés par une redevance sur la pollution, application du principe pollueur-payeur qui est débattu dans certains cercles internationaux (OCDE) au tournant des années 1970.
La pollution par les marées noires (Torrey Canyon, 1967 ; Amoco Cadiz, 1978), l’eutrophisation des lacs et la pollution par les déversements industriels ou domestiques (phosphates) servent à publiciser le défi de la préservation des ressources en eau. Cela d’autant qu’au début des années 1970, on fait de la prospective à l’horizon de la fin du siècle, en s’appuyant sur des projections de croissance démographique et économique dans le droit fil des décennies d’après-guerre, sans escompter le ralentissement de la croissance de la population, et de l’industrialisation après le premier choc pétrolier. L’équipement des agglomérations en station d’épuration devient une des priorités même si le rattrapage se fait progressivement et si des voix s’élèvent, tantôt pour pointer le manque d’empressement des industriels pour épurer leurs eaux usées, tantôt pour regretter que les subventions à l’égard de ces derniers soient plus élevées que celles pour les collectivités locales

Articles liés: Rhône (fleuve)

Références d’archives: ADRML, série S, et fonds de l’agence de bassin.
revue Stop-Pollution (BM Lyon, Part-Dieu)

Bibliographie indicative :
Romain Garcier, Du bon usage de la pénurie en eau, Géocarrefour – Revue de géographie de Lyon, Association des amis de la revue de géographie de Lyon, 2010, 85 (2), pp.169-180
Laurence LEstel et Catherine Carré (éd.), Les rivières urbaines et leur pollution, Versailles, Quae, 201.7