Circulation

La circulation est un réel problème à Lyon dès la fin des années 1950. La ville est l’objet d’un intense travail de réflexion sur les voies rapides nécessaires pour fluidifier le trafic. La municipalité Pradel soutient l’idée des autoroutes urbaines.
Cependant, des collectifs d’habitants protestent, dans les quartiers, soit contre ces autoroutes (au nom commençant par LY…), soit contre les projets d’élargissements de voirie couplés à des destructions d’immeubles.

Les bouchons qui saturent le tunnel sous Fourvière immédiatement après son inauguration, en 1971, deviennent célèbres dans la presse écrite, audiovisuelle et dans la mémoire collective.

Voir aussi : AUTOMOBILE (notice à créer)

Bibliographie indicative:
Sébastien Gardon, Goût de bouchons. Lyon, les villes françaises et l’équation automobile, Paris, Descartes & Cie, 2011.
Louis Baldasseroni, Du macadam au patrimoine, modernisation de la voirie et conflits d’usages : l’exemple de Lyon, fin XIXe-fin XXe siècles, thèse d’histoire, université Paris-Est-Marne la Vallée, 2019.

Documents liés :

https://www.vitae-lyon.fr/document/archives-municipales/archives-municipales-de-lyon/97ii-documentation-generale-psu/55-cadre-de-vie-urbanisme-ecologie/97-ii-55-psu-cadre-de-vie/